Récits de femmes du Centre d’amitié autochtone de St. John’s : utilisation de la narration numérique afin de comprendre la signification de la violence

 

Récits de femmes du Centre d’amitié autochtone de St. John’s : utilisation de la narration numérique pour influencer la guérison et la prévention de la violence au sein de la communauté.

Centre d’amitié collaborateur et/ou autre organisation urbaine autochtone :

Université Memorial

Centre d’amitié autochtone de St. John’s

Aperçu et résumé de la phase de démarrage de la recherche :

Le Centre d’amitié autochtone de St-John’s (SJNFC) a conçu des initiatives de prévention de la violence destinées à fournir des services qui donnent du pouvoir aux femmes par le biais du mentorat, de l’éducation, et des expériences riches en culture. Ce projet vise à comprendre la signification de la violence, et il est à l’intention des femmes qui utilisent les programmes et les services au SJNFC. Cette recherche recueillera les récits de femmes dans le contexte de leur historique de vie, par le biais de la narration numérique. Des entretiens sans limite de durée viendront compléter le tout.

Il existe deux composantes à ce projet de recherche :

Partie 1: narration numérique :

  • Il s’agit du développement d’histoires personnelles sous la forme d’un film, utilisant de la musique, des objets d’art, des photographies, des clips audio/vidéo, et du texte.
  • Des court-métrages, variant entre 2 et 4 minutes seront créés naturellement pendant un atelier de 3 jours.
  • Le processus implique les cercles de partage, incluant la lecture d’histoires à voix haute, afin de partager et recevoir des conseils. Ce projet permettra de célébrer les femmes en honorant et en respectant leurs expériences vécues.

Partie 2: entretiens sans limite de durée

  • Les entretiens seront informels, dans un style semblable à une conversation, et se feront sans limite de durée.
  • Les entretiens se tiendront à l’intérieur d’un délai d’un mois après l’atelier de post-production de la narration numérique.
  • Les buts de ces entretiens sont d’obtenir des opinions et sentiments à l’égard du phénomène de la violence et de l’abus, et l’historique de ceux-ci au sein des programmes et des activités du SJNFC.
  • Les questions spécifiques seront formulées à la lumière de l’information obtenue dans les récits, alors que certaines questions seront spécifiques à la façon dont les femmes perçoivent les programmes au SJNFC.

Objectifs de l’engagement :

Identifier les besoins, les stratégies, et les défis en ce qui concerne les services de prévention de la violence au SJNFC ; créer un outil pour des stratégies de guérison de la violence pour le SJNFC ; formuler des recommandations au niveau national pour une programmation en guérison et en prévention de la violence basée sur la communauté ; et faire avancer la théorie académique sur les méthodologies de décolonisation pour la recherche auprès des communautés autochtones.

Contacts principaux :

Ashley Hong, candidate M. Sc.
Faculté de médecine, division de la santé communautaire, et des lettres et sciences humaines
Université Memorial
Courriel: hong.ashley88@gmail.com

Breannah Tulk, leader communautaire
Coordonnatrice des programmes communautaires
Centre d’amitié autochtone de St. John’s
Courriel: btulk@sjnfc.com

PDF: Récits de femmes du Centre d’amitié autochtone de St. John’s : utilisation de la narration numérique pour influencer la guérison et la prévention de la violence au sein de la communauté